Desserte ambulancière : la coroner en chef du Québec refuse la demande de Malartic

2022-01-27 - Le maire de Malartic, Martin Ferron, n'entend pas baisser les bras dans le dossier de la desserte ambulancière.

Après avoir reçu une lettre le 7 janvier dernier de la coroner en chef qui explique qu’il est impossible pour elle et son équipe de démarrer une enquête publique par manque de données tangibles, le maire s'apprête maintenant à se faire entendre directement à l'Assemblée nationale.

Le 18 janvier dernier, la Ville a envoyé à nouveau une lettre au ministère de la Santé et des Services sociaux, pour réitérer sa demande de convertir les horaires de faction des services ambulanciers en horaires à l’heure.

Tout de même déçu de la réponse de la coroner, le maire demande maintenant la collaboration des citoyens.

Par courriel, Dessercom affirme qu'ils « ne commenteront pas cette décision du Coroner. Par contre, ils réitèrent que le ministère de la Santé ne doit plus négliger les réalités propres à l'Abitibi-Témiscamingue en matière de soins préhospitaliers d'urgence ».

Le président du Conseil central de l'Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec, Félix-Antoine Lafleur, croit que le gouvernement prend la région pour acquis.